Comment éviter la rétention d’eau

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet moins glam que d’habitude, mais qui touche beaucoup de femmes (Et certains hommes ;) ): la rétention d’eau.

C’est un problème très courant. On a les membres qui gonflent, ou même le ventre, au fur et à mesure de la journée. Plus on est debout et dans une position immobile, pire c‘est. Le summum, c’est quand il fait chaud et que l’on porte des vêtements très ajusté et qui comprime. On se sent serré dans sa propre peau.

La peau, justement, ne se porte pas bien du tout. Elle présente un aspect ondulé proche de la cellulite, qui donne cet effet peau d’orange que l’on refuse de se voir installer.

La rétention d’eau c’est quoi ?

C’est quand le système qui transfert l’eau vers les tissus, puis des tissus au sang, se dérègle. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela : les hormones, le régime alimentaire, les intolérances, ou même d’origine pathologique et médicamenteuse. Si vous trouvez que vous faites une rétention inhabituellement élevée ou désagréable voir insupportable, n’hésitez pas consultez un médecin, c’est peut-être le signe de quelque chose de plus grave !

Passons à quelque chose de plus joyeux. Il m’arrive de faire de la rétention d’eau surtout au niveau des cuisses et du ventre. Cela commence au début des grandes chaleurs. Généralement, c’est dû au fait que je ne bois pas assez et je dois donc probablement dérégler mon système de régulation de l’eau dans mes cellules.

Astuces

Plusieurs méthodes fonctionnent plutôt bien chez moi. À vous d’essayer, cela ne coûte rien. Ce sont des techniques qui sont, de toute manière, bonnes pour la santé, et qui sait, cela réglera peut-être votre problème à vous aussi !

  1. La première chose à faire, c’est d’oublier l’idée fausse, que, plus on boit d’eau plus on fait de la rétention. La consommation d’eau n’a rien à voir avec la rétention d’eau. Chez moi, j’observe même une très nette amélioration quand j’augmente ma consommation d’eau. N’étant pas experte, je suppose que ceci est dû au fait que si le corps est en manque d’eau, il le stocke plus profondément. Cela doit aussi diluer ma consommation de sel.
  2. Justement, la deuxième chose à faire, c’est diminuer sa consommation en sel. En effet, les tissus concentrés en sel absorbent et attirent plus d’eau. Le sel retient l’eau dans les tissus et l’empêche d’être éliminé (D’où l’importance des sels minéraux dans l’alimentation. Il ne faut pas l’éliminer de son alimentation, le sel est important pour rester hydraté, mais en quantité limitée !). J’ai beaucoup de mal à diminuer ma consommation de sel. Surtout en été, j’ai vraiment qu’envie de saler. J’essaye de limiter les dégâts, en consommant du sel aux herbes aromatiques, ou du sel faible en sodium.
  3. La troisième technique qui fonctionne bien, c’est les tisanes à base de vigne rouge, thé vert, queue de cerise et sureau. Les tisanes dites diurétiques. Ce n’est pas miraculeux, mais cela permet d’augmenter sa consommation d’eau, associée à des plantes qui aident à éliminer l’eau des tissus. Ceci avec le bonus du goût délicieux des tisanes. J’ai une préférence pour ceux à la queue de cerise et baie de cassis. Même froide, elle reste agréable à boire.
  4. Le quatrième point et non des moindre, est le sport. Le sport qui fait circuler le sang et évite l’eau de stagner au endroits critiques de notre corps. C’est donc tous les sports qui ont un effet de chaleur au niveau des cuisses. Ces mêmes activités me donnent souvent un effet de « démangeaison » surtout au niveau des cuisses. Il s’agit de la course à pied, la marche sportive, la natation, le vélo, De la cardio quoi ! Dans le même ordre d’idées, les massages sont aussi très efficaces. En plus d’être agréable, cela active la circulation sanguine. Vous savez, au niveau de ces rougeurs que vous avez après un massage tonique !
  5. Dernier et cinquième point, il est important de consommer des protéines, d’origine animale ou végétales. En fait, c’est une histoire de concentration (entre tissus musculaires et sang). C’est un effet très connu en chimie. En résumé, l’eau est attirée vers les endroits où la concentration en nutriments est plus élevée. Hors l’eau se fait éliminer via le sang. Quand on ne mange pas assez de protéines, le sang n’en contenant pas assez (le sang ne stock pas, il transporte), l’eau sera alors attirée par les tissus remplis de nutriments. Un régime avec beaucoup de protéine permet au foie de produire une protéine, nommé albumine, qui maintient la pression osmotique dans le corps. C’est-à-dire qu’il empêchera la migration et l’accumulation de l’eau dans les tissus et de garder l’équilibre des liquides dans le corps. Leçon : votre sang doit contenir plus de nutriments que vos tissus ! Personnellement, je suis flexitarienne : je mange de la viande, mais de façon modérée et consciente. Je privilégie donc les protéines végétales type lentilles vertes, sans m’interdire un bon steak de temps en temps !

Voilà mes petites astuces pour mieux supporter ses gonflements durant l’été ! Profitez-en pour partager vos astuces !

Add Your Comment